FB_IMG_1420277490200

 

C'était le coeur de l'hiver, bien froid et sec, avec un ciel blanc et brumeux, la promesse de la neige qui plane au-dessus de la capitale mais qui peut encore ne pas être tenue, peut-on tenir toutes les promesses, enfin tout le monde peut-il tenir toutes les promesses ? Non, plutôt, le plus important dans une promesse est-ce l'instant où elle est dite, donnée, où elle demeure encore enveloppée dans un avenir cotonneux et flou comme dans un paquet cadeau, et l'on se régale juste de tenir entre ses mains ce paquet, parfaitement fait, avec son papier lumineux plein d'étoiles et ses rubans argentés, finalement n'est-ce pas cet instant-là le plus important dans une promesse, plutôt que son avenir, ce qu'il adviendra des mots prononcés, si leur auteur sera capable ou pas de les tenir, de leur donner forme sur un terme plus ou moins long ?

Elle se demandait ça ce 31 décembre, date symbolique entre toutes, à demie assise sur le coin du canapé, le regardant s'affairer autour d'elle. 

Et l'autre 31 décembre, du fond des années, d'une présence et d'une clarté toujours plus nette au fur et à mesure que les années passent, étrangement sauvegardé dans leur mémoire devenue soudain commune, ils parlent, ils racontent, ils rient, et l'immense promesse pas faite, mais cependant réelle, a dépassé le silence lourd de ce jour-là, leur gêne, leur désir contenu encore comme des chevaux de courses juste avant le départ. Aujourd'hui, dans le même salon trop vide aux murs blancs qu'elle a habité depuis, qu'elle a quitté à son corps défendant aussi depuis, elle se tient presque pareil, à demie assise sur le bord du canapé - ce n'est plus le même, celui-ci raconte désormais leur histoire, leur amour, l'autre était un vestige d'une autre vie dont ils se sont séparés quand ils vivaient ensemble.

Ses mains mâles dont aujourd'hui elle connaît la douceur, que ce jour-là elle ne pouvait s'empêcher de regarder à la dérobée, qui lui suggéraient inconsciemment des paradis possibles, ses mains qui là se posent sur sa peau, la frôlent, taquines et joueuses, ses mains ont tenu la promesse pas faite, et plus encore. Finalement, si on se réfère à l'instant, au moment suspendu dans le temps où les mots parfois viennent -et parfois ne peuvent pas - ce qui compte c'est le silence, l'impatience brûlante et fougueuse où tout est possible, tout est permis, mais pas encore réel, pas encore réalisé...

Dehors, le ciel blanc presque lourd tant il s'opacifie, le froid de décembre, contenant tous les hivers entre ces deux dates, treize années ont passé, elle se lève, elle a faim, ce soir c'est le réveillon, elle ne rentrera pas seule chez elle avec la promesse inédite dans le coeur, il ne regardera pas vainement par la fenêtre l'avenue vide et blanche où fusent les feux des voitures, ils sont ensemble cette fois-ci, la neige peut tomber maintenant.